Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE

2017

2016

En 2015

En 2014

En 2013

En 2012

En 2011

En 2010



A LA UNE

1944 LIBERATION DE MALAKOFF
Le témoignage d’un acteur de la 2ème DB et un court métrage inédit
Imprimer -

Au moment ou l’on commémore le 70ème anniversaire de la libération de Paris, le témoignage d’André Espi, malkoffiot ancien de la 2ème DB, fait l’objet d’un court-métrage inédit.

On doit la libération du territoire français en 1944 au courage, à l’obstination, au sens du devoir d’hommes et de femmes qui ont résisté à l’occupant nazi et à la collaboration, qui ont combattu avec les forces militaires alliées et françaises.

André Espi, 90 ans, Malakoffiot de longue date, ancien enseignant au lycée Louis Girard de Malakoff fut l’un de ceux qui ont participé à un épisode décisif de la seconde guerre mondiale : le débarquement en Normandie de la Division Leclerc et la Libération de Paris et de la région parisienne.

Comme beaucoup d’autres appelés d’Algérie où il est né, tout a commencé alors qu’il avait 19 ans, lorsqu’il a été intégré dans le 12ème Régiment des Chasseurs d’Afrique, partie intégrante de la Deuxième Division Blindée commandée par le Général Leclerc.

Il embarque fin 1943 à Casablanca sur un navire américain pour l’Angleterre où il sera entraîné durant plusieurs mois avant son débarquement sur le sol français.

Pour son unité, le débarquement est effectif le 1er août 1944 à Saint Martin-de-Varreville avec la 3ème armée américaine commandée par le Général Patton. Sur la plage, il croisera le Général Leclerc.

 La libération de la région parisienne, un souvenir inoubliable

Le débarquement est un moment inoubliable. André Espi raconte très souvent ses émotions en foulant le sol de la France, lui qui est né en Algérie. Il explique comment, participant à la colonne Leclerc il exécuta parfois sous le feu de l’ennemi les réparations des blindés, jeeps et autres matériels militaires endommagés par les combats, la fonction dévolue à son Régiment. Il évoque avec émotion la traversée de la région parisienne sur son char Sherman comme mécanicien, son passage à Malakoff, rapide mais marquant quand la population et les Résistants dégageront pour la deuxième DB les barricades élevées quelques jours auparavant dans plusieurs rues de la ville.

Il se souvient de l’arrivée sur Paris, l’ambiance et la joie des parisiens et son sentiment d’avoir participé à un moment de l’histoire de France.

Toujours engagé, malgré ses 90 ans, dans la transmission de la « Mémoire patriotique et combattante », André Espi témoigne régulièrement dans les établissements scolaires notamment dans les collèges de Malakoff Henri Vallon et Paul Bert. Son intervention comprend toujours une mise en situation pédagogique par l’exposition d’un diorama avec des miniatures de véhicules militaires.

Un court métrage inédit

70 ans après les évènements de l’été 1944, le témoignage d’André Espi a été recueilli en mars dernier et vient de faire l’objet d’un court métrage réalisé par le journaliste Jacques Hamon, avec la participation technique de l’Ecole des Médias et de la Communication de Malakoff.

Dans ce document audiovisuel il répond aux questions de six adolescentes qui ont participé en 2014 au Concours national de la Résistance. André Espi est également interrogé sur son rôle de mécanicien devant une réplique d’un char Sherman de la 2ème DB, exposé au carrefour de la Libération à Bourg-la-Reine.

Afin de placer le témoignage d’André Espi dans le contexte du débarquement et le rôle de la Division Leclerc en 1944, monsieur Charles Pegulu de Robin, ancien de la 2ème DB et toujours actif au sein de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et comme Conseiller historique au Musée Général Leclerc explique dans le film le rôle déterminant de la 2ème DB dans la libération de la région parisienne et de Paris, et le symbole de liberté qu’elle est devenue avec son chef le Maréchal Leclerc.

Ce film comprend donc deux témoignages forts, fils conducteur de l’histoire, avec l’appui d’images d’archives personnelles de monsieur Espi et de la photothèque du Musée Général Leclerc et de la Libération.

Le film a été présenté en avant-première sur le stand de la Commission municipale de la mémoire et du patrimoine lors de la fête de la ville les 14 et 15 juin. Il sera de nouveau diffusé avec cinq autres courts métrages sur le patrimoine de Malakoff lors de la journée de la mémoire et du patrimoine le samedi 8 novembre 2014 à la salle de conférence de la Mairie.



Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter