Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE

2017

2016

En 2015

En 2014

En 2013

En 2012

En 2011

En 2010



A LA UNE

COMMEMORATION
Hommage à Raymond Fassin, l’instituteur de Malakoff, Résistant et Déporté
Imprimer -

Un hommage a été rendu à Raymond Fassin, instituteur à Malakoff au collège Paul Bert, à l’occasion du 70ème anniversaire de sa mort le 12 février 1945 dans un camp de concentration en Allemagne.

Le devoir de mémoire passe par des moments forts ou l’on rappelle la grandeur de l’engagement de femmes et d’hommes qui ont résisté à l’occupant nazi. Raymond Fassin, instituteur durant quatre ans au collège Paul Bert avant sa mobilisation en 1939, inspire le respect et l’admiration. 

La plaque de marbre aux lettres dorées apposée en 1948 dans l’entrée du collège Paul Bert rappelle que Raymond Fassin a enseigné dans l’établissement durant plusieurs années avec opiniâtreté, convaincu du rôle essentiel de l’instituteur dans la transmission des connaissances et de l’importance de l’éducation pour la jeunesse. Il n’exercera pas longtemps ce métier d’instituteur mobilisé en septembre 1939 au début d’une nouvelle année scolaire par la déclaration de guerre à l’Allemagne. N’acceptant pas l’armistice annoncé par Pétain à la radio nationale il embarque dès le 21 juin 1940 sur un cargo Polonais à destination de l’Angleterre.

Raymond Fassin fait partie de ces combattants de l’ombre qui ont refusé la défaite et choisi la France Libre après l’appel du Général de Gaulle le 18 juin 1940.

Ayant rejoint Londres et les Forces aériennes de la France Libre, Raymond Fassin se verra confiées après bien des difficultés des missions importantes et déterminantes par le Général de Gaulle et sera notamment l’un des plus proches compagnons de Jean Moulin qui le chargera à plusieurs reprises des responsabilités du plus haut niveau.

Parachuté plusieurs fois clandestinement en France occupée, il aura un rôle essentiel dans les opérations de parachutage et d’atterrissages, l’organisation du Mouvement de la Résistance.

Lors d’une mission à Paris le 2 avril 1944 il est dénoncé et arrêté par la Gestapo puis déporté en wagon à bestiaux en Allemagne. Il mourra le 12 février 1945 de maladie et de mauvais traitements au camp annexe de Watenstedt (Basse-Saxe).

L’hommage de la ville de Malakoff a eu cette année une résonance particulière à l’occasion du 70ème anniversaire de sa mort devant la plaque souvenir au collège Paul Bert en présence d’élèves, d’élus et de son fils François-René Cristiani Fassin. Une occasion de rappeler aux jeunes et à la population l’engagement héroïque d’un français libre qui a pris tous les risques pour libérer sa patrie.



Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter