Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE

2017

2016

En 2015

En 2014

En 2013

En 2012

En 2011

En 2010



A LA UNE

HISTOIRE DE MALAKOFF
Malakoff et la saga du chemin de fer
Imprimer -

Catherine Bruant, historienne et enseignante à l’école d’architecture de Versailles, spécialiste de l’architecture urbaine vient de rassembler dans une plaquette de 65 pages des informations historiques très fouillées sur la construction de la ligne de chemin de fer Paris-rive gauche-Versailles qui coupa définitivement en 1840 le quartier Malakoff du bourg de Vanves.

Dans « Ainsi advient un lieu sauvage, chemins de fer et voiries en banlieue sud de Paris », Catherine Bruant relate avec minutie et une abondance de références d’archives, une histoire mouvementée des débuts d’un système de communication au coeur de ce qui deviendra la nouvelle ville de Malakoff. Elle évoque les surprenants évènements et les débats provoqués par les travaux d’édification de la voie ferrée et parallèlement ceux des fortifications de Paris et l’arrivée d’un nouvelle et forte population ouvrière.

Catherine Bruant, habitante de Malakoff , n’en est pas à son coup d’essai puisqu’on lui doit entre autres des recherches historiques et sociologiques sur la banlieue parisienne et la réalisation en 2005 de l’exposition « Bâtir la banlieue, construire Malakoff, 1918-1939 » qui a connu un grand succès à Malakoff même et en Ile-de-France où elle a tourné.
 
L’étude développée dans cette plaquette montre à quel point la tâche fut rude pour les élus locaux afin de doter la nouvelle ville, créée par décret en 1883, d’infrastructures publiques et d’une voirie fonctionnelle parfois contrecarrée par des projets extérieurs sur lesquels la commune n’avait pas la main.
 
En s’appuyant sur les archives municipales de Vanves, Malakoff et Paris, Catherine Bruant nous livre une étude passionnante sur un aspect de l’histoire de notre ville, qui donne envie d’en savoir plus sur certains aspects encore visibles aujourd’hui de certaines décisions prises, et les conséquences des travaux réalisés depuis 150 ans.
 
On le sait, l’urbanisme de chaque ville est marqué par des choix qui dépassent parfois les propres intérêts locaux. On mesure ici, et les Malakoffiots ont l’occasion de le découvrir dans cet ouvrage, que c’est le chemin de fer qui a eu le plus de conséquences sur le développement urbain de la ville, par deux fois lors de la construction de la ligne Paris Versailles et par la voie conduisant au dépôt de Montrouge complétée par la suite par celle du TGV Atlantique.
 
Catherine Bruant conduit sa démonstration en cinq temps : ceux des compagnies ferroviaires, des négociations, de l’urbanisme, de la vicinalité, de l’urbanisme ferroviaire, autant de chapitres dans lesquels est retracée l’une des sagas fondatrices de Malakoff.
 
On prend plaisir à entrer dans cette histoire ponctuée par des plans, cartes et photographies anciennes. Un éclairage historique de qualité. Et sans aucun doute une contribution indispensable pour laquelle on ne peut que remercier l’historienne et souhaiter une large diffusion de son travail auprès des habitants de Malakoff.
 
Plaquette disponible auprès de l’ENSAV, (2010) 14 euros

5, avenue de Sceaux - BP 20674 // 78006 Versailles Cedex

 
Téléchargement sur internet du bon de commande.

http://www.versailles.archi.fr/pdf/Bon%20de%20commande_ainsi%20advient%20un%20lieu%20sauvage.pdf




Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter