Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
CHRONOLOGIE - Malakoff, plus jeune commune d’Ile-de-France

1884-1900
Imprimer

 

1884
-20 janvier. Election du premier Conseil municipal dans la salle des écoles tenant lieu de salle de mairie. Monsieur Eugène-Amédée Féburier est élu Maire.
- 1er février. Création de l’octroi avec huit bureaux aux entrées de la ville.
-10 février. Création d’une Caisse des écoles.
-29 avril. Le Conseil ratifie la sous-location au 28 rue Victor Hugo pour servir de mairie.
-14 août. Traité avec la compagnie parisienne de gaz pour éclairer les rues de la ville.
-8 novembre. Acquisition par la commune de 15.175 m2 pour agrandir le cimetière.
-12 décembre. Approbation des statuts de la Société de secours mutuels de Malakoff.
-Création de classes de vacances à l’école des garçons et à celles des filles du 15 août au 15 septembre. Elles sont fréquentées par 200 enfants divisés en quatre classes.
-Le groupe scolaire accueille des cours d’adultes reprenant le programme de l’enseignement primaire élémentaire (environ 200 personnes).
 
1885
-Mars. Monsieur Féburier, maire de Malakoff démissionne.
 
1886
-21 novembre. Le Conseil municipal souhaite qu’une ligne de tramways traverse Malakoff (créée finalement en 1900).
- La population de Malakoff est de 8.118 personnes
- Création d’une cantine dans les locaux dépendant de l’école maternelle.
 
1887
-7 août. 11 rues de Malakoff changent de nom.
 
1888
-12 février. L’administration préfectorale envisageant la création d’une nouvelle division cantonale du département de la Seine, le Conseil municipal demande qu’un nouveau canton soit créé, formé des communes de Clamart, Issy, Malakoff, Montrouge, Vanves, et que son chef-lieu soit Malakoff (circulaire préfectorale du 26 janvier 1888).
 
1891
-8 novembre. La voie conduisant au cimetière prend le nom de rue de l’Egalité.
-La population de Malakoff est de 9.144 personnes.
 
1892
20 mai. Plusieurs conseillers municipaux demandent que les séances du Conseil aient lieu le soir ou le dimanche soir. (Finalement organisées le samedi soir à partir de 1896).
 
1893
-12 avril. Une loi désigne Vanves comme chef-lieu du nouveau canton, composé des communes de Chatillon, Issy, Malakoff et Vanves. (Clamart sera ajoutée en 1897).
 
1894
-Une enquête décennale donne les chiffres sur les espaces à Malakoff qui représentent 240 hectares (61 sont agricoles, 179 non agricoles).
 
1896
-6 juin. Le Conseil municipal décide la création d’une crèche
-Fondation d’une usine fabriquant des toiles cirées
 -23 décembre. Prise de bail pour une crèche municipale située rue Louis Blanc et rue Turgie.
-Recensement du 29 mars. La population de Malakoff est de 11.027 personnes (2.566 hommes et 2.553 femmes).
 
1897
-27 février. Un arrêté préfectoral autorise la commune à faire un emprunt pour acheter le terrain du futur groupe scolaire
-Fondation d’une fabrique de caoutchouc qui produit jusqu’à 4 tonnes par an.
 
1899
-1er janvier. 381 abonnements particuliers seulement à la Compagnie générale des eaux sur Malakoff. Il existe par contre 41 bouches d’eau et 30 bornes-fontaines publiques.
-1er avril. Traité avec la Société Générale d’éclairage au pétrole pour 33 becs à pétrole.
-La crèche municipale est fréquentée par 23 enfants
-Entre le 15 mars 1899 et le 15 mars 1900, la Caisse des écoles a distribué 511 paires de chaussures, 243 tabliers, 7.931 bons de portions alimentaires et financé 463 coupes de cheveux.
-L’école des garçons qui comprend 9 classes primaires élémentaires est fréquentée par 553 élèves.
-L’école des filles qui comprend 8 classes primaires élémentaires est fréquentée par 552 élèves
-L’école maternelle est fréquentée par 337 enfants (147 garçons, 126 filles, de moins de 6 ans et 33 garçons et 31 filles de plus de 6 ans).
-Création de classes de garde de 4h à 6h tous les jours sauf les jeudis et les dimanches (2 à l’école des garçons, 2 à l’école des filles). Elles sont fréquentées par environ 300 enfants dont les parents travaillent hors de leur domicile.
-Installation du réseau téléphonique.
-Il y a sept boites aux lettres disséminées dans la ville.
-Les prix de l’octroi sont approuvés pour tout ce qui entre dans la commune, notamment la paille, le foin, la luzerne et l’avoine.
 
1900
-2 juillet. Le Conseil municipal décide la fondation d’un patronage laïque
-6 décembre. La ville traite avec un entrepreneur pour l’enlèvement des boues sur la chaussée qui a lieu tous les jours, dans toutes les rues, le matin avant 11 heures.
-L’habitat de Malakoff est composé de 1.439 maisons, dont 1.149 d’un seul étage.
-Il y a 249 ateliers ou boutiques à Malakoff.
-Suite au vœu du Conseil d’arrondissement de Sceaux, un bureau de placement municipal gratuit est créé à Malakoff et a reçu en 1900 46 offres et 55 demandes d’emploi.
-39 élèves (12 garçons et 27 filles) ont été admis dans les écoles primaires supérieures et professionnelles de la ville de Paris.

-Le nombre de courses journalières sur la ligne de tramways à traction animale qui traverse la commune est de 196.

 


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter