DERNIERE MISE EN LIGNE

SECOURS AUX BLESSES
L’ambulance hippomobile de la section de Malakoff de l’Union des Femmes de France
Imprimer -

Durant la Première Guerre Mondiale le transport des malades et des blessés depuis la gare Vanves-Malakoff ou des hôpitaux du sud de Paris était effectué à la convenance de la société d’assistance localement concernée. La section de Malakoff de l’Union des Femmes de France, membre de la Croix-Rouge possédait son propre fourgon-ambulance hippomobile.

L’Union des Femmes de France fondée en 1881 avait pour objet « la préparation et l’organisation des moyens de secours qui, dans toute localité, peuvent être mis à la disposition des blessés ou malades de l’armée française ». L’UFF qui fut l’une des trois sociétés qui formaient la Croix-Rouge avant 1940 (1) avait donc sa section à Malakoff. Ses membres furent très actives durant la Première Guerre Mondiale avec notamment la gestion de l’hôpital auxiliaire N°130 installé dans les locaux de l’école Notre-Dame près de la gare Vanves-Malakoff, le soutien aux soldats sur le front et les prisonniers, l’organisation de vente de charité et de spectacles pour recueillir des fonds. Elle assurait également le transport des blessés avec son ambulance spéciale hippomobile.

Un fourgon fonctionnel dédié au transport des blessés

Cette voiture qui portait déjà le logo de la Croix-Rouge se composait d’une caisse d’environ 2,50m de long par 1,50m de hauteur et de largeur, montée sur quatre roues et suspendues par des ressorts. Elle était divisée en deux parties : celle de l’avant comportant la banquette fixe sur laquelle se plaçaient deux personnes dont le cocher. La partie arrière, une caisse fermée, renfermait deux banquettes mobiles qui se rabattaient contre les façades latérales qui lorsqu’elles ne recevaient pas de blessés assis, libéraient tout l’espace pour placer les brancards destinés aux blessés couchés. L’ambulance s’ouvrait entièrement par l’arrière par une porte à deux battants. Elle était tirée par un cheval harnaché.

----------------------- 

1) La Croix-Rouge à ses débuts englobait trois sociétés : la Société de Secours aux Blessés Militaires, l’Association des Dames Françaises, l’Union des Femmes de France. Ces trois sociétés fusionnent officiellement le 7 août 1940 pour créer la Croix-Rouge Française.


 Le fourgon-ambulance de l’Union des Femmes de France sur la place des écoles de Malakoff durant la Première Guerre Mondiale


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter