DERNIERE MISE EN LIGNE

SOUVENIR PERPETUEL
1987, la rénovation du carré militaire de 14-18
Imprimer -

Plus de 65 ans après sa création dans le cimetière communal de Malakoff, il devenait urgent d’entreprendre une rénovation, sans exhumation des corps, des tombes du carré militaire devenu en ensemble très délabré comprenant les dépouilles de 118 soldats « Morts pour la France. En 1987 la ville décide des travaux et un financement avec l’aide du Souvenir Français.

Dans les années 1980 le carré militaire était devenu un ensemble délabré et hétéroclite. Certaines tombes rappelant un fait d’arme, quelques autres présentant un aspect artistique de l’art funéraire de l’époque souvent aux morceaux manquants. Certaines tombes étaient devenues au fil des ans anonymes et dans un abandon total.

Les corps des 118 soldats, sur plus de 1000 morts de Malakoff, avaient été restitués en 1922-1923 conformément à la loi à la demande des familles, qui de ce fait renonçaient au droit à la sépulture perpétuelle entretenue aux frais de l’Etat dans les Nécropoles Nationales.

65 ans après les inhumations, du fait de la disparition croissante des familles, des tombes de plus en plus nombreuses étaient abandonnées et pour certaines dans un état de délabrement indigne d’une nécropole communale militaire.

Lors du vote du budget primitif 1987, le Conseil Municipal décide la rénovation de l’ensemble du carré militaire et vote un crédit de cent mille francs auquel s’ajoute la participation du Souvenir Français d’environ 25% de la dépense.

L’opération est délicate et demande l’autorisation du Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Le projet de rénovation doit aussi prendre en compte les intérêts particuliers, le témoignage mémoriel que représente ces sépultures dites « restituées ». La réfection des allées fut également prévue avec du gravillon pour limiter l’entretien.

Il fut décidé que les tombes les plus dégradées soient démolies et remplacées par un entourage en béton, rempli de gravillons blancs, et d’une manière générale de supprimer les entourages métalliques, chaînes, vases, flammes et autres objets de décoration. L’évocation visible de la religion fut toutefois respectée conformément à la loi.

Dès la décision de rénovation une information fut adressée à la population de Malakoff, d’abord aux familles connues afin de leur demander adresse et lien de parenté existant avec le militaire défunt. Puis par voie d’affichage les habitants de la ville furent invités a faire connaître éventuellement toute information pour retrouver l’adresse de descendants « Morts pour la France » en 1914-1918, ayant quitté la commune et résidant en d’autres lieux.

Ainsi, 50 tombes ont été remplacées, 40 restaurées. Celles qui étaient représentatives de l’art funéraire militaire style 1920 furent conservées. Deux tombes seulement feront l’objet d’un déplacement afin d’aménager un espace autour du drapeau. Toutes les sépultures furent pourvues d’un même type de plaque.

Le carré militaire rénové a été inauguré à l’occasion du 70ème anniversaire de l’armistice, le 11 novembre 1988 en présence des autorités civiles et militaires. 

-----------------

Sources et photos : Archives Municipales

Photo : Archives Municipales de Malakoff

   Le carré militaire de 1914-1918 aujourd’hui


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter