DERNIERE MISE EN LIGNE

MONUMENT DU CENTRE VILLE
Une oeuvre mémorielle aux forts symboles (2)
Imprimer -

Avec le monument "Le prix de la victoire, rien à voir avec le monument de la Première Guerre Mondiale au cimetière avec sa liste de 841 noms d’hommes de Malakoff morts sur les champs de bataille. L’artiste de Malakoff Jean Joachin a choisi le réalisme social personnifié à travers 5 scènes comprenant 12 personnages sculptés de profil qui occupent toute la largeur du monument. Un bel effet et des symboles forts

Pour avoir les réactions de la population et vérifier l’impact visuel du nouveau monument sur la place du 14 juillet, une maquette en plâtre, un moulage en taille réelle, comprenant six morceaux correspondant aux coupes de pierre est réalisé par le sculpteur Jean Joachin. Le 11 novembre 1953 cette maquette est exposée toute la journée dans le préau de l’ancien groupe scolaire Jean-Jaurès. Le public est venu nombreux découvrir le futur monument reconnu comme très évocateur des conflits du 20ème siècle.

Le monument du sculpteur Jean Joachin est le reflet de son époque, celle des années 1950. Il s’agit d’une vision idéalisée et symbolique forte au centre de l’oeuvre la femme ailée, figure aux ailes déployées, une allégorie de la victoire (3). La victoire du monument de Malakoff n’est pas triomphante ou guerrière. Son triomphe s’appuie sur le sacrifice, l’espoir des familles, des soldats et des Résistants. Elle ne proclame pas la grandeur des héros, mais elle prend sous ses ailes toute une humanité exprimée par les différents personnages qui l’entourent de part et d’autre.

12 personnages mis en scène

La figure centrale symbolisant la paix après la victoire est personnifiée par la femme ailée protégeant trois enfants .De gauche à droite :

-le combattant pleurant sur son camarade mort

-le fusillé attaché au poteau d’exécution

-l’homme debout (le Résistant)

-la famille retrouvée (homme, femme, enfant)

-l’idylle (jeune homme et jeune femme)

-la paix après la victoire (figure centrale personnifiée par la femme ailée et trois enfants)

Une pierre du monument de grande qualité

Pour composer le monument une très belle pierre est sélectionnée, la pierre calcaire de Chauvigny dans la Vienne à 20kms de Poitiers, un matériau de premier choix de couleur beige clair en taille égrisée que l’on trouve en général sur des bâtiments ou monuments prestigieux. Pour la bordure et le socle est choisie une pierre de teinte jaune du Val d’Arion dans l’Yonne.


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter