DERNIERE MISE EN LIGNE

SCENES PEINTES (3)
L’homme et l’ordre patriarcal
Imprimer -

L’appel à la virilité sous toutes ses formes a fait partie de l’univers des français durant la période de collaboration et d’occupation (1940-1944). L’art durant ces années a été mis à contribution par le régime de Vichy pour renforcer le mythe de la virilité masculine. Plusieurs scènes de la peinture murale de la salle de Justice de Paix réalisée en 1942 traduisent cette conception idéalisée de l’homme.

Les scènes de la peinture murale sont sans équivoque. Elles représentent une conception de l’homme fondée sur la force, les assignations spécifiques et les rapports de genre. Elles confortent ici le rétablissement du masculin qui occupe alors une position centrale dans l’idéologie pétainiste. Il s’agissait de redonner à l’homme son autorité de père et d’époux, de lui réserver le travail nourissier, bref, restaurer l’ordre patriarcal.

Pour illustrer cette idéologie Paul Deschmacker le maître d’oeuvre de la peinture et ses collaborateurs ont restitué des scènes représentant les hommes dans des positions dominantes, certains avec des corps musclés mis en évidence, courageux dans le travail manuel et agraire, séducteur auprès des jeunes femmes, protecteur de la famille. De belles scènes qu’il faut en fait bien décoder.


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter