Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
DERNIERE MISE EN LIGNE

HYGIENE
Les empêche-pipi
Imprimer -

Présent dans le bâti urbain du 19ème et du début du 20ème siècle, l’empêche-pipi est un petit élément de maçonnerie qui passe aujourd’hui totalement inaperçu. Il est pourtant encore présent dans certaines de nos rues. Et son rôle est encore moins connu. L’empêche-pipi est une forme conique ou arrondie placée contre un mur formant un angle. Un endroit qui constituait un espace propice pour soulager les besoins naturels des hommes. Dans le vieux Malakoff plusieurs empêche-pipi sont toujours en place.

Les empêche-pipi, étaient des petites constructions insignifiantes, souvent grossières, d’une hauteur maximum de1,50m. On en trouvait dans la plupart des milieux urbains de France et d’Europe.

A une époque où les règles d’hygiène sur la voie publique n’étaient pas encore bien règlementées, les murs, clôtures, recoins formant un angle constituaient un espace discret pour les besoins naturel des hommes.
Pour remédier à cette pratique issue des temps anciens ou il était banal d’uriner contre un mur, un arbre, voir de déféquer dans un recoin en ville, car évidemment cela provoquait de nombreux désagréments visuels, puis olfactifs. Les riverains ayant des habitations formant un angle sur la rue, ont donc érigé des petites constructions maçonnées de forme conique ou arrondie, plaquées aux murs incriminés. On les a appelés, les empêche-pipi.
 
La forme conique avait un rôle dissuasif puisqu’elle favorisait les éclaboussures sur les pieds et le bas du pantalon du producteur, quelle que soit la puissance du jet. Et ce n’est pas pour rien que souvent on l’appelait « l’éclabousseur de chaussettes ».
Cette maçonnerie était généralement faite de matériaux déclassés, briques, gravats, mauvais moellons... Dans certains quartiers bourgeois des grandes villes, elle pouvait être pavée ou en pierres taillées. Parfois il pouvait s’agir d’une grille en métal formant un demi-cercle pour empêcher l’accès du coin.
 
Les quelques empêche-pipi qui ont résisté aux transformations des voies urbaines de Malakoff sont de petites structures sans esthétique particulière couvertes d’un enduit en ciment. Elles donnent l’impression de faire corps avec l’angle. On peut penser lorsque l’on passe à côté qu’il s’agit là d’un ajout logique à la construction formant un angle. Et bien non !
 
---------

Il faut savoir que jusqu’au 18ème siècle, la rue servait de latrine publique et que la population urinait et jetait ses ordures dehors.

Fin 19ème, il y eu à Malakoff de nombreuses réclamations de riverains sur la mauvaise hygiène des rues et leur saleté. 


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter