Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
SOMMAIRE :
Les activités

Un territoire


Le bâti


Le sacré


Imprimer -

COMESTIBLES
Le premier marché couvert

Avec l’accroissement de la population sur le secteur du quartier de Malakoff, la création et d’un vrai marché s’est vite imposée dans ce qui devenait un lieu central près de la place des écoles. Un arrêté préfectoral du 20 novembre 1882 avait autorisé la commune de Vanves à ouvrir le long de la rue Béranger, sur le territoire de la future commune, un marché aux comestibles qui se tenait précédemment sur la route de Montrouge (rue Gabriel Péri aujourd’hui). La nouvelle commune prendra les grands moyens et édifiera le premier marché couvert de style Eiffel.

En savoir +

Avec l’accroissement de la population sur le secteur du quartier de Malakoff, la création et d’un vrai marché s’est vite imposée dans ce qui devenait un lieu central près de la place des écoles. Un arrêté préfectoral du 20 novembre 1882 avait autorisé la commune de Vanves à ouvrir le long de la rue Béranger, sur le territoire de la future commune, un marché aux comestibles qui se tenait précédemment sur la route de Montrouge (rue Gabriel Péri aujourd’hui). La nouvelle commune prendra les grands moyens et édifiera le premier marché couvert de style Eiffel.

Le nouveau Conseil municipal approuva le 31 décembre 1883 la concession d’exploitation de ce marché pour une durée de 35 ans. Le concessionnaire a fourni un terrain situé place des écoles d’une superficie de près de 2000 mètres carrés, et y a fait construire à ses frais un abri en fer, fonte et pans de bois, couvert en zinc.

Tout le matériel servant à l’exposition des marchandises mises en vente sur le marché fut également fourni par le concessionnaire. Il fut par ailleurs autorisé à disposer, pour l’installation des marchands dits camelots, des trottoirs et contre-allées des rues Parmentier et du marché. Grâce à ces aménagements il n’eut à payer aucune indemnité à la commune.
Devant le succès du marché, une nouvelle convention approuvée le 20 mai 1895, autorisa le concessionnaire à agrandir le marché ancien d’une superficie de 840m2, dont 775 furent couverts. En 1899, le marché réunissait 114 marchands.
Primitivement il se tenait deux jours par semaine de 8 heures à 5 heures du soir, les mercredis et les dimanches. Vers 1900, une journée supplémentaire, le vendredi fut ajoutée.
Le marché d’aujourd’hui se déroule toujours ces memes jours jusqu’à 13h.
 
X Fermer
D’INSPIRATION LOCALE
La chanson du marché couvert

Il était attendu ce marché couvert. Il verra le jour en 1882. Aussi inspira-t-il à un poète amateur de Malakoff, Joseph Lavergne, en 1884, une chanson dont nous reproduisons ici le texte paru dans le journal « le bon citoyen de Malakoff ». (sur l’air connu à la fin du 19ème siècle « En avant gaulois et Français »).

En savoir +

Il était attendu ce marché couvert. Il verra le jour en 1882. Aussi inspira-t-il à un poète amateur de Malakoff, Joseph Lavergne, en 1884, une chanson dont nous reproduisons ici le texte paru dans le journal « le bon citoyen de Malakoff ». (sur l’air connu à la fin du 19ème siècle « En avant gaulois et Français »).

Refrain
Nous avons un marché
Dans la nouvelle commune
Où chacun et chacune
Ont la vie à bon marché
 
On en construisit jadis
Un qui pouvait faire honte
Mais on l’a refait en fonte
Comme les halles de Paris
 
Si Chauvelot revenait
Lui qui fonda ce village
En contemplant cet ouvrage
Comm’d’orgueil son cœur battrait
 
Malakoff après trente ans
Quoique saccagé naguère
Par une néfaste guerre
Compte hui mille habitants
 
Malgré que dans le pays
Le gaz assez bien éclaire
Il manque encor la lumière
Hélas ! de tous les partis !
 
Ne faisons pas bon marché
Et mettons tous notre gloire,
Mes chers amis, à bien boire
Au fondateur du marché
X Fermer
Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter