Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
SOMMAIRE :
Un territoire

Le bâti


Les activités


Le sacré


SOUS LA VILLE
Caractéristiques géologiques

Jusqu’à la fin de l’ère secondaire (65 MA) l’ensemble de la région parisienne était occupé par la mer. Sa présence prolongée a permis le dépôt de sédiments épais essentiellement calcaires. Les caractéristiques géologiques de Malakoff sont donc diverses et témoignent à la fois de l’histoire de la formation des sols et de l’histoire d’occupation du territoire de l’époque moderne.. On trouve ainsi des remblais anthropiques en surface (19ème siècle), les alluvions du quaternaire (2,4 et - 1,5 MA), le calcaire dit de Saint-Ouen et les sables de Beauchamp (40,4 à 37,2 Ma), les marnes et caillasses (- 55 à - 40 MA), les calcaires grossiers (-45 MA).

En savoir +

Jusqu’à la fin de l’ère secondaire (65 MA) l’ensemble de la région parisienne était occupé par la mer. Sa présence prolongée a permis le dépôt de sédiments épais essentiellement calcaires. Les caractéristiques géologiques de Malakoff sont donc diverses et témoignent à la fois de l’histoire de la formation des sols et de l’histoire d’occupation du territoire de l’époque moderne.. On trouve ainsi des remblais anthropiques en surface (19ème siècle), les alluvions du quaternaire (2,4 et - 1,5 MA), le calcaire dit de Saint-Ouen et les sables de Beauchamp (40,4 à 37,2 Ma), les marnes et caillasses (- 55 à - 40 MA), les calcaires grossiers (-45 MA).

D’une manière générale, les formations géologiques présentes à Malakoff sont les suivantes :

- Les remblais anthropiques : il s’agit de remblais de surélévation, composés de matériaux de démolition et de déblais de carrières,
- Les alluvions quaternaires : elles sont constituées de limons, sables et graviers,
- Les calcaires de Saint Ouen : il s’agit d’une formation laguno lacustre constituée d’une alternance de bancs calcaires parfois silicieux et de marnes avec passées d’argiles sombres,
- Les sables de Beauchamp : il s’agit de sables quartzeux fins verts bleus ou jaunes avec niveaux argileux ou gréseux. Ils contiennent parfois des bancs de calcaire plus ou moins gréseux et des bancs de gypse peu fossilifères,
- Les marnes et caillasses : c’est une alternance des marnes blanches, de bancs de dolomie beige et de bancs de calcaire coquillier,
- Les calcaires grossiers : cette formation débute par un niveau de sable quartzeux avec grainsde glauconie, petits galets noirs et fossiles remaniés. Viennent ensuite différents bancs de calcaire grossier marin,
 
Sur une grande partie du territoire de la commune de Malakoff, le sol est constitué de remblais car le calcaire grossier a été extrait jusqu’au XX ème siècle pour fabriquer des pierres à bâtir.
Aujourd’hui les périmètres d’exploitation de ces anciennes carrières ont été totalement ou partiellement remblayées, mais des mouvements ou affaissements de terrain peuvent se produire. L’édification de nouvelles constructions est souvent subordonnée à la réalisation de travaux préalables de consolidation du sous sol.
 
Hydrogéologie et eaux souterraines
La structure géologique ne comporte pas de couches particulièrement imperméables, susceptibles de retenir les eaux souterraines. La nappe phréatique ou nappe libre (niveau 50-55-60) correspond à l’enveloppe supérieure de tous les premiers niveaux d’eau que l’on observe en forages, sondages ou fouilles. Elle est en relation hydraulique avec la Seine.
 
Il existe également une nappe captive dite « nappe du Soissonais » nappe du calcaire du Lutétien, beaucoup plus profonde. Elle est alimentée par écoulement latéral, par drainance des nappes supérieures et par infiltration d’eau de Seine. Ces nappes conservent des relations permanentes.
 
A l’intérieur de chaque couche, la perméabilité horizontale est beaucoup plus importante que la perméabilité verticale. Aussi, malgré la drainance, les caractéristiques chimiques restent propres à chaque niveau de l’ensemble.
 
La commune ne comptait qu’un forage en état d’exploitation, le niveau géologique capté est le Lutétien (marnes et caillasses).

Voir aussi nos fiches sur l’exploitation des carrières à Malakoff

X Fermer
ALTITUDE
Les repères altimétriques sur la commune

Bien peu d’entre nous ont remarqué en divers endroits de la commune ces petits disques circulaires en fonte scellés à environ quarante centimètres du sol sur un mur d’immeuble ou encore sur une clôture (par exemple la caserne du Fort de Vanves). Ils sont toujours depuis leur création vers 1860 implantés le long de voies publiques. On rencontre aussi des petites bornes en pierre plaquées à ras des immeubles dont la seule fonction est de supporter le repère de nivellement (par exemple rue Gabriel Péri). Ces petits disques font partie du plus ancien réseau altimétrique de France, le réseau Bourdalouë.

En savoir +

Bien peu d’entre nous ont remarqué en divers endroits de la commune ces petits disques circulaires en fonte scellés à environ quarante centimètres du sol sur un mur d’immeuble ou encore sur une clôture (par exemple la caserne du Fort de Vanves). Ils sont toujours depuis leur création vers 1860 implantés le long de voies publiques. On rencontre aussi des petites bornes en pierre plaquées à ras des immeubles dont la seule fonction est de supporter le repère de nivellement (par exemple rue Gabriel Péri). Ces petits disques font partie du plus ancien réseau altimétrique de France, le réseau Bourdalouë.

Le style de la plupart des points de repères de nivellement que l’on trouve sur la commune de Malakoff atteste de l’appartenance au réseau Bourdalouë établi de 1857 à 1864 par Paul Adrien Bourdalouëquiproposa le premier système de nivellement orthométrique de la France. Le Zéro de nivellement fut fixé par une décision ministérielle du 13 janvier 1860 donnant un niveau moyen de la Méditerranée.

Grâce à ces repères chacun peut constater que le relief de Malakoff est assez régulier puisqu’il offre le caractère d’un plateau d’une altitude moyenne de 70 mètres au-dessus du niveau de la mer, s’abaissant vers Paris jusqu’à 65 mètres. Autant dire peu de différence sur l’ensemble du territoire de la commune.
Toutefois, ce relief se relève au sud, aux confins de la ville de Chatillon, pour atteindre vers le cimetière communal 80 mètres et 85 mètres au niveau du Fort de Vanves, le point culminant de la ville.
 
Cette matérialisation sur le terrain des points de repères de nivèlement se présente en général sur Malakoff sous la forme de médaillons en fonte circulaires, scellés, soit sur une borne en pierre (exemple rue Gabriel Péri), soit directement dans le soubassement d’un immeuble.
Une plaquette en laiton est fixée au centre de chaque médaillon indiquant l’altitude exacte du point de repère.
Les repères Bourdaloue sont reconnaissables à l’inscription qui entoure le cercle « nivellement général de la France. Au-dessus du niveau moyen de la mer ».
Pour les plus curieux ou les plus pointilleux désirant connaître l’altitude exacte de leur rue, il suffit d’aller balader sa souris d’ordinateur sur Google Earth. L’altitude change d’un point à un autre. Ce n’est pas spectaculaire puisque Malakoff n’a seulement que vingt mètres de dénivellation.
 
 

 

 

X Fermer
Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter