Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
SOMMAIRE :
Les activités

Un territoire


Le bâti


Le sacré


1883-2015
Les 13 Maires de Malakoff

13 maires se sont succédés à la tête de la commune de Malakoff depuis sa création en 1883. D’Eugène Féburier (1884-1885) à Jacqueline Belhomme (élue le 16 juin 2015) la ville a été dirigée par des élus aux parcours bien divers.

En savoir +

13 maires se sont succédés à la tête de la commune de Malakoff depuis sa création en 1883. D’Eugène Féburier (1884-1885) à Jacqueline Belhomme (élue le 16 juin 2015) la ville a été dirigée par des élus aux parcours bien divers.

1884-1885 : Eugène Féburier

Profession :

Age à l’élection :

Lieu de naissance :

Courant politique : Républicain

Mandats municipaux : 1880 à 1884, élu maire de Vanves, 20 janvier 1884 élu sur la liste Républicaine démocratique maire de la nouvelle commune de Malakoff. Atteint de paralysie il démissionne en 1885.

Distinctions :

1885-1886 : Victor Leconte (recherches en cours)

Profession :

Age à l’élection :

Lieu de naissance :

Courant politique :

Mandats municipaux :

Distinctions :

1886-1896 : Pierre Gilbert

Profession : ouvrier ajusteur

Age à l’élection :

Lieu de naissance :

Courant politique : maire républicain à l’assise sociale reconnue

Mandats municipaux : 1884 élu deuxième adjoint de la première municipalité

Engagements : blessé aux barricades de 1848

Distinctions :

1896- 1899 : Jules Trousset

Profession :

Age à l’élection :

Lieu de naissance :

Courant politique : Union Républicaine et socialiste

Mandats municipaux : mis en minorité en juillet 1899, il doit démissionner

Distinctions :

1899-1900 : Auguste Grave

Profession : architecte, on lui doit notamment l’immeuble du 50 avenue Gabriel Péri (1906)

Age à l’élection :

Lieu de naissance :

Courant politique :

Mandats municipaux : 1896 élu conseiller municipal, 1899 élu maire, en mai 1900 il passe dans l’opposition et reste conseiller municipal jusqu’en 1906.

Distinctions :

1900-1905 : Adolphe Delanoix

Profession : loueur de voiture de grande remise (voiture à chevaux de luxe)

Age à l’élection : 61 ans

Lieu de naissance : Merville (Seine et Oise)

Courant politique : radical-socialiste

Mandats municipaux : 1892 élu conseiller municipal. 1900 élu maire. Il doit démissionner en juin 1905 victime d’une crise municipale

Distinctions :

1905-1912 : Pierre Simon

Profession : horticulteur

Age à l’élection : 69 ans

Lieu de naissance : Paris

Courant politique : Radical-socialiste

Mandats municipaux : 1896 conseiller municipal, 1905 élu maire à la suite de la démission d’Adolphe Delanoix. il fut délégué en 1898 au Congrès des conseillers municipaux socialistes de France à Fumay (Ardennes)

Distinctions :

Divers : décédé le 16 janvier 1963

1912-1925 : Edouard Fourquemin

Profession : Fonctionnaire de l’Administration centrale des Postes et Télégraphes (1886-1919)

Age à l’élection : 43 ans

Lieu de naissance : 1869 Paris (2ème)

Courant politique : Radical-socialiste

Mandats municipaux : 1904 Conseiller municipal, 1906 à 1912 adjoint , 17 mai 1925 élu Maire jusqu’en 1939

Conseiller Général du Département de la Seine de 1919 à 1935 sous l’étiquette Républicain démocrate. Il participe à la commission des fortifications et du plan d’extension de Paris. Il défendra âprement les intérêts des communes limitrophes de Paris.

Distinctions : 1911, Officier de l’Instruction publique, 1921 Chevalier de la Légion d’honneur, 1921 médaille d’argent de la Prévoyance sociale et médaille d’or des assurances sociales, 1924 médaille d’argent de la Mutualité

1925- 1939 : Léon Piginnier

Profession : ouvrier lithographe

Age à l’élection : 41 ans

Lieu de naissance : 1884 à Paris

Courant politique : Parti Communiste, Section française de l’international communiste (SFIC).

Mandats municipaux : 1925 conseiller municipal, élu maire à l’unanimité, 1929 réélection

Distinctions : blessé et mutilé pendant la première guerre mondiale, il est décoré de la Croix de guerre

Engagements : 1919, adhésion à la Section socialiste de Vanves et fonde la Section de l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC). 1921 fonde rue Danicourt à Malakoff la coopérative La Typo-Litho. 1937 les maires de la Seine l’élisent Président de l’Union amicale des maires de la Seine. 1935 élu conseiller général du canton de Vanves-Malakoff au premier tour. Mai 1936 élu député de la 9ème circonscription de la Seine. En raison de la situation faite aux membres de son parti après la signature du pacte germano-soviétique, il démissionne de son mandat de député le 30 novembre 1939.

Divers : août 1942 il est libéré d’un camp d’internement en Allemagne au titre de mutilé de guerre. Il revient à Malakoff ou il s’investit notamment dans les restaurants communautaires. 23 août 1944 il est tué par des milices patriotiques dans des circonstances non élucidées.

Voir la fiche biographique sur le site de l’Assemblée nationale

1939-1944 : Municipalité dissoute en octobre 1939

Le Conseil municipal et le maire sont remplacés par une Délégation Spéciale mise en place par le gouvernement de Pétain. C’est Georges Guillet, sous-directeur honoraire de la préfecture de la Seine qui assurera la gestion des affaires de Malakoff jusqu’en 1944. Il fut un collaborateur zélé auprès du gouvernement de Vichy et la kommandantur.

1945-1964 : Léon Salagnac

Profession : Charpentier à 13 ans

Age à l’élection : 51 ans

Lieu de naissance : 6 mars 1894 à Treignac (Corrèze)

Courant politique : Parti Communiste Français

Mandats municipaux :

12 mai 1935 élu conseiller municipal, 12 mars

1938 devient premier adjoint,

1944 élu maire de Malakoff ( puis en 1947, 1948, 1953, 1959),

Distinctions :

Engagements : 1942 rejoint la Résistance. 1944 il est désigné à la tête du Comité de Libération de Malakoff. 1945 élu conseiller général. Novembre 1962 est élu député jusqu’à son décès le 11 décembre 1964

Divers : Placé en détention surveillée en décembre 1939 il est déchu de son mandat le 29 février 1940. Libéré en août 1940. Arrêté le 25 janvier 1941 par les autorités de Vichy et placé à la prison de la Santé puis transféré et interné à Aincourt le 21 avril 1941, puis à Rouillé le 6 septembre 1941. Il s’échappe le 3 mars 1942 et rejoint la Résistance.

Voir la fiche biographique sur le site de l’Assemblée nationale

1965-1996 : Léo Figuères

Profession : ouvrier typographe

Age à l’élection : 47 ans

Lieu de naissance : 27 mars 1918 à Perpignan ( Pyrénées-Orientales)

Courant politique : Parti Communiste Français

Mandats municipaux : 1965 élu maire de Malakoff,

Engagements : 1932 adhésion aux Jeunesses Communistes,

1934 responsable départemental des Jeunesses communistes,

1935 adhésion au Parti Communiste,

1936 responsable national des Jeunesses communistes,

1937 fondateur de l’Union de la Jeunesse Agricole de France (UJAF), participe aux activités de la Résistance en Corse dès 1940, dirige depuis Lyon entre mai 1941 et septembre 1944 l’ensemble de l’Organisation des Jeunesses communistes clandestines pour la zone sud de la France,

1945-1976 membre du Comité central du Parti Communiste Français,

1946 secrétaire général de l’Union de la Jeunesse Républicaine de France (UJRF),

1945 et 1946 élu aux deux Assemblées Constituantes comme député des Pyrénées Orientales,

1959-1993 élu conseiller général de la Seine puis des Hauts-de-Seine.

Distinctions : Médaille de la Résistance, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, 1983 Chevallier de la Légion d’Honneur, 1985 Chevallier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Voir la fiche biographie sur le site de l’Assemblée nationale et le site Léo Figuères

1996-2015 : Catherine Margaté

Profession : animatrice de 1965 à 1970 à Chatillon

Age à l’élection : 50 ans 

Lieu de naissance : Toulouse, 29 mai 1946

Courant politique : Parti communiste Français

Mandats municipaux :

1971-1977 : Première adjointe à Châtillon (92)

1989-1996 : Conseillère municipale de Malakoff,

1993 : élue Première Maire Adjointe de Malakoff et au Bureau National de l’Association des Elus Communistes et Apparentés

1996 : élue maire de Malakoff, réélue en 2008, réélue en 2014. Démissionne de son mandat de Maire en juin 2015 pour raison de santé.

2015 : Conseillère municipale, maire honoraire de Malakoff

Engagements :

1968-1971 : dirigeante départementale de la Jeunesse Communiste

1977-1983 : Responsable à la Fédération des Hauts de Seine du PCF des activités en direction des femmes puis au Comité Central du Parti communiste français (PCF),

1979-2003 : Elue au Comité Central du PCF

1986-1994 :Conseillère Régionale d’Ile de France, membre de la commission de l’Emploi et des Affaires Scolaires

1996 : Membre du Conseil National des Elus Communistes et Apparentés (ANECR) et Présidente de l’Association Départementale des Elus Communistes et Apparentés (ADECR).

2011 :Présidente de la Communauté d’agglomération Sud de Seine, puis vice-présidente (mandat conservé en 2015).

Distinctions : 1998 Chevalier de la Légion d’Honneur remise par Madame Marie-George Buffet, Ministre de la Jeunesse et des Sports, le 8 juin

2015 : Jacqueline Belhomme

Profession : enseignante référente Bassin Sud

Age à l’élection : 50 ans

Lieu de naissance : Equeurdreville Hainneville (Manche), le 10 mai 1965

Courant politique : Parti communiste Français

Mandats municipaux : 

2008-2014 : Maire adjointe à la jeunesse et à l’enfance

2014-2015 : Maire adjointe à la jeunesse et à l’action sociale

2015 : élue maire de Malakoff, le 16 juin 

Engagements : 

1993 : adhésion au Parti Communiste Français (PCF)

1993-2007 : Déléguée du Personnel (SNUipp-FSU)

1996-2000 : Secrétaire nationale au SNUipp-FSU

2000-2003 : Secrétaire Départementale du SNUipp-FSU des Hauts de Seine

2005-2011 : Membre du Comité départemental du Parti Communiste Français

2005-2015 : Membre de l’Exécutif local du Parti Communiste Français

 

X Fermer
Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter