Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
SOMMAIRE :
Le bâti

Un territoire


Les activités


Le sacré


PARC LEON SALAGNAC
La fontaine aux enfants (Gilbert Privat, 1955)

Maurice Vilette, paysagiste chargé du Parc départemental Léon Salagnac de Malakoff demande en 1951 à Gilbert Privat, artiste de renommée internationale, une fontaine à placer en bordure du bassin qu’il avait créé. Gilbert Privat imagine alors un groupe d’enfants nus assis autour d’un mascaron d’où jaillit l’eau. Il utilisera la forme de la ronde-bosse, technique fréquemment utilisée en sculpture qui permet à l’œuvre d’être posée sur un socle et d’en faire le tour. Employée le plus souvent pour des représentations figuratives, cette technique en trois dimensions était tout à fait appropriée pour une œuvre visible de tous cotés dans un parc public. Elle fut inaugurée en 1955.

En savoir +

Maurice Vilette, paysagiste chargé du Parc départemental Léon Salagnac de Malakoff demande en 1951 à Gilbert Privat, artiste de renommée internationale, une fontaine à placer en bordure du bassin qu’il avait créé. Gilbert Privat imagine alors un groupe d’enfants nus assis autour d’un mascaron d’où jaillit l’eau. Il utilisera la forme de la ronde-bosse, technique fréquemment utilisée en sculpture qui permet à l’œuvre d’être posée sur un socle et d’en faire le tour. Employée le plus souvent pour des représentations figuratives, cette technique en trois dimensions était tout à fait appropriée pour une œuvre visible de tous cotés dans un parc public. Elle fut inaugurée en 1955.

Pour sa fontaine aux enfants Gilbert Privat commença par créer une esquisse originale en terre cuite patiné en vert d’une hauteur de vingt et un centimètres. Cette première maquette de son travail préparatoire a depuis fait partie de plusieurs expositions consacrées à l’artiste en France.

A travers ses œuvres ont imagine son goût pour la poésie que l’on retrouve dans ses bustes, têtes, allusions mythologiques, visages d’enfants. Ses nus chantent la gloire du corps avec une prédilection pour les formes féminines et enfantines, aux arrondis moelleux plutôt qu’aux muscles, la douceur à la violence. On le ressent particulièrement bien dans la fontaine de Malakoff : finesse des personnages, délicatesse des visages, tendresse et sensualité
Il faut prendre la peine d’observer cette sculpture de calcaire blanc au revers plat avec ce groupe de six enfants le regard dirigé vers le mascaron d’où jaillit l’eau de sa bouche,
 
Gilbert Privat n’est pas n’importe qui, grand Prix de Rome de sculpture (1921), l’artiste a durant toute sa carrière été récompensé par de nombreux prix et médailles notamment celle de la Légion d’Honneur.
Les spécialistes disaient de lui qu’il était très à l’aise en des genres différents. Il passait du monumental à l’intime, du profane au religieux. Sa pratique de la taille de la pierre lui a permis de répondre aux commandes les plus diverses. Il a exécuté des monuments commémoratifs, des stèles, des fontaines décoratives, des statues monumentales, des panneaux décoratifs de paquebots, un chemin de croix, la décoration de façades et de groupes scolaires. Ses aquarelles forcent également l’admiration
 
Gilbert Privat est né le 27 mai 1892 à Toulouse, son père était sculpteur sur bois. Il est décédé à Soulac-sur-Mer le 3 août 1969.
 

 

X Fermer
Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter